AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

* La plume de B-Rabbit *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: * La plume de B-Rabbit * Dim 11 Aoû - 16:45

Ohayooooo !
Comme dis dans ma présentation, je tiens un blog textes/citations écrits par mes soins.

Voici donc le dernier texte que j'ai posté :3



J'ai toujours senti qu'il me manquait quelque chose, une chose primordial. Après 14 ans d'existence je viens enfin de la trouver. L'amour de la famille, voilà ce qui est absent. Je n'ai pas connu le bonheur d'avoir des grands-parents chez qui me réfugiais quand je ne vais pas bien, et  je ne le connaîtrais jamais, simplement car ils sont tous défunts. Je n'ai pas d'oncles ou de tantes qui viendraient me rendre visite lors de mon anniversaire pour me couvrir de cadeau. Je ne connais pas non plus ce qu'est d'avoir des cousin(e)s qui me serreraient dans leurs bras au point de me faire suffoquer et m'harceler de bisous. Chaque année, ce dont j'ai le droit c'est un simple "Bonjour, tu deviens une belle jeune fille." Les preuves d'amour, les câlins, les baisers, je n'ai jamais rien reçu de tout cela. Que je sois là ou pas, peu leurs importent. La base, je ne l'ai pas. Le fondement de ma vie n'est pas stable. Mon existence  est un sol brisé en milliers de morceaux sur lesquels je bondis, fragments par fragments. Je lutte sans arrêt pour ne pas tomber dans ce gouffre, sensé être mon support. J'ai tant besoin de ce soutien alors pourquoi est-il si fragile ? Je donnerais tout pour que ce précipice digne de l'abysse se referme et devienne une base solide et douce à la fois.©


Je poste également celui qui a reçu le plus de succès:

J'ai cette sensation que tout ceci n'est qu'un stupide rêve, que je finirais forcément par me réveiller. Je ne comprend plus ce monde, il me laisse t'attendre pendant une année entière, me donne de faux espoirs. Ce jour où nous étions sensé nous retrouver, je n'ai cessé d'espérer te revoir, tu n'es pas venu. De l'eau a coulé sous les ponts depuis. Un beau jour où il faisait une chaleur étouffante, j'ai décidé de prendre un nouveau départ, te lâcher la main une bonne fois pour toute. Il y avait ce garçon, qui croisait mon regard constamment. Je me disais que peut-être que grâce à lui, je pourrais définitivement t'oublier. C'est ce que j'ai fais. Enfin, que peu de temps. J'ignore si c'est un pur hasard ou un effet du destin mais tu es apparu. Pas dans mon imaginaire, non. Tu étais bel et bien là, en chair et en os, assis sur la bordure de la piscine. Je me suis arrêtée net, je ne pouvais pas y croire, comment aurais-je pu après t'avoir tant attendu sans que tu n'aies jamais daigné te montrer ? Mais c'était bel et bien réel. Des larmes ont commencées à se manifester, mais je devais me retenir. J'étais incapable de te montrer a quel point ta présence a pu me bouleverser. Je crois que le pire ça a été quand tu t'es retournée vers moi et que ton regard a croisé le mien. Nous étions comme deux pauvres agneaux a ne plus savoir quoi faire à part se dévisager. Je ne comprenais plus rien, mais il fallait bien que j'avance. Je me suis donc éloigné, me demandant si tout cela était véritable. Ça l'était bien. A plusieurs reprises j'ai cru que ce n'était pas toi, que j'avais forcément dû me tromper. Ce n'était pas le cas. Je ne savais pas si je devais me réjouir ou au contraire m'effondrer. Mais on m'a appris quelque chose qui m'as rendu ravis. Le fait que tu puisses parler de moi à des amis à tel point que ceux-ci croient que nous sommes ensemble est un pur bonheur. Je t'ai attendu à la sortie, mais il était encore trop tôt. Une fois être rentré chez moi je ne voulais pas en rester là. Après avoir eu ton numéro une amie a commencé à te parler. Le lendemain, après plus d'un an, j'ai pu regoûter au bonheur de tes mots, même sans entendre ta voix. De la façon où tu me parlais, même si ce ne sont que des SMS a eu le pouvoir de me faire revivre. Savoir qu'on pourra se revoir, que tout ceci n'est sûrement que le commencement me donne des papillons dans le ventre. Je suis heureuse, tellement heureuse. J'ai l'impression d'être partout sauf sur terre. Je pensais pourtant que c'était la fin. Il faut bien avoué que tu as débarqué au bon moment. Je suppose donc que la vie a voulu nous réunir, une fois de plus. J'espère juste qu'elle ne nous séparera pas une seconde fois, je ne le supporterais pas.©



AVIS ? :m

_________________




On m'avait dit que là-bas tous n'était que ténèbres...
En réalité, il restait tout de même une lueur d'espoir.



B-RabbitavatarMessages : 140
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 18
Localisation : Dans l'Abysse
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: * La plume de B-Rabbit * Dim 11 Aoû - 17:49


    T'écris bien ! GG  
    J'aime assez, d'autant que le sens me parle énormément ^^' Mais bon, il reste quelques fautes, que je vais corriger si tu l'permets =D


    Citation :
    une chose primordial.
    → primordiale

    Citation :
    Après 14 ans d'existence
    → les nombres : toujours les écrire en lettres (sauf les dates, genre 1998).

    Citation :
    grands-parents chez qui me réfugiais
    → réfugier

    Citation :
    et je ne le connaîtrais jamais
    → connaîtrai

    Citation :
    Je ne connais pas non plus ce qu'est d'avoir des cousin(e)s
    Langage oral, ça ne s'écrit pas (et même le dire bah.. c'est une faute de Français xD).
    « Je ne connais pas non plus ce que c'est »

    Citation :
    peu leurs importent
    → "ça" leur importe

    J'aime beaucoup la métaphore qui suit en tout cas ! ^^



    _________

    Citation :
    que je finirais forcément par me réveiller
    → je finirai

    Citation :
    Je ne comprend
    → comprends

    Citation :
    Je me disais que peut-être que grâce à lui,
    Comme plus haut, langage bien trop familier ! :')
    « Je me disais que peut-être, grâce à lui, »

    Citation :
    Des larmes ont commencées à se manifester
    → ont commencé, on accorde pas avec le verbe avoir c:


    Bon j'arrête là parce que tes textes font trop "pavés" ; pas de retour à la ligne, pas de saut de ligne, et pour tout citer c'est vraiment hard >.<
    Malgré ça y a quelques incohérences dans les temps, mais avec du travail ça devrait vite disparaître ! ^^

_________________




Prêt à sauver le monde !
- Mais le quel ?

EstelavatarMessages : 550
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-univers.actifforum.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: * La plume de B-Rabbit * Dim 11 Aoû - 18:08

Waouh la vache, je ne m'étais pas rendue compte de toutes ces fautes 0.0..

Je vais corriger tout ça (Bouh que c'est vilain !). En fait sur le blog ça rend beaucoup mieux niveaux "pavés" mais je suis tout à fait d'accord avec toi  

_________________




On m'avait dit que là-bas tous n'était que ténèbres...
En réalité, il restait tout de même une lueur d'espoir.



B-RabbitavatarMessages : 140
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 18
Localisation : Dans l'Abysse
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: * La plume de B-Rabbit * Dim 11 Aoû - 18:25


    Ceci dit j'ai pas finis la correction du deuxième texte, gomen  

    Et c'est pas grand chose, j'ai vu bien pire ^^ De simples fautes d'inattention ;3

_________________




Prêt à sauver le monde !
- Mais le quel ?

EstelavatarMessages : 550
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-univers.actifforum.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: * La plume de B-Rabbit *

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

* La plume de B-Rabbit *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Rabbit Doubt/Doubt» Une plume en poésie. (acrostiche)» Gros problème(porte plume)» (Coll) Plume au vent (Ed de Seine)» Collaboration littéraire (JDR) : Valorisez votre plume !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga : L'univers oublié :: • Le coin des membres • :: • Les Artistes • :: Le coin des Plumes-
Sauter vers: